Oh, j'en rêvais d'un lit ancien en fer forgé pour en faire une banquette au jardin... Je l'ai dégoté chez un brocanteur, négocié pour 40 € et ramené à la maison !
... où il a poiroté nombre de mois, peut-être même douze !

J'ai d'abord tenté le décapage chimique -je n'en suis pas fière- pour retirer la terrible couche de peinture marron bien récalcitrante, résultat : pas de résultat !
J'ai alors confié la tâche de décapage à mon homme. Le lit a été sablé avec un compresseur... bof guère mieux... déçue, j'ai abandonné.
La future banquette a peaufiné sa rouille en comptant de nouveau ses nuits d'automne.

Dans ma nouvelle maison (emménagement en décembre 2011), j'ai eu besoin de ma banquette cet été pour farnienter au soleil respecter les noeuds lunaires (le calendrier lunaire préconise de ne pas jardiner certains jours du mois... et oui la nature aussi a ses ours !).

J'ai donc repris le travail de décapage ; cette fois-ci à la main, enfin avec une brosse et du papier de verre quand même ! Puis, j'ai appliqué trois couches de Rustol (qui protège de la rouille et embellit le fer).

J'adore ce coté old fashion tellement fashion d'ailleurs, esprit maison de campagne si charmant...
Point de volutes orientaux, des barreaux droits et un vrai style lit ancien. 
Impossible d'en faire une banquette à proprement parler car il ne possède pas de dossier sur la longueur.

Point de banquette donc mais un lit d'extérieur :

banquette fer forgé1

Le lit est en fer, les bou-boules sont en laiton c'est pour cela qu'elles sont jaunes, plus brillantes et qu'une pointe de vert-de-gris apparaît à la jointure.

D'ici à l'été prochain, j'aurais le temps de travailler le coté déco : couture de coussins ; mais une chose à la fois ;-)

-------------------

Pour le moment, le chantier en cours concerne la création d'une salle d'eau à l'étage de la maison, et on ira jusqu'au bout des finitions avant de passer à autre chose. 

Résolution 2012 : la discipline dans les ouvrages !!
Je tiens !